olgamedvedkova

olgamedvedkova

Vallin de la Motte (Jean-Baptiste Michel) 1729-1800

Vallin de la Motte (Jean-Baptiste Michel)

1729-1800

 

   L'œuvre de l'architecte Vallin de la Mothe est un chapitre de l'histoire de l'expansion de l'art français et appartient presque exclusivement à la Russie. Le premier article qui lui fut consacré fut publié par Louis Réau en 1922 dans la revue L'Architecture (no 12). Des recherches furent ensuite menées par Boris Lossky qui a découvert, au musée de la Société d'archéologie et d'histoire de la Charente à Angoulême, soixante-quatre dessins de l'architecte qu'il publia dans plusieurs articles au cours des années 1980. En Russie, l'œuvre de Vallin de la Mothe a été l'objet d'une publication de Valeri Chouïsky.

    Du côté maternel, Vallin de la Mothe appartenait à la célèbre famille des architectes Blondel ; il fut le neveu et probablement l'élève de François II Blondel, dit Jean-François (1683-1756), et le cousin germain de Jacques-François Blondel (1705-1774), lui-même également élève de François II. En 1750, en qualité d'externe de l'Académie de France, il partit pour Rome et y passa deux ans. Il fit ensuite un voyage à travers l'Italie, intéressé surtout par l'œuvre de Palladio, comme il l'écrivait lui-même au marquis de Vandières, frère de Mme de Pompadour. À son retour d'Italie, Vallin de La Mothe travailla probablement sous la houlette de son oncle et à la mort de celui-ci, en 1756, il resta sans emploi. Parmi les rares renseignements dont nous disposons sur son œuvre en France, il faut surtout retenir la description de son projet pour la place Louis XV, présenté au deuxième concours de 1753 et publié dans Mercure de France (juin, 1754). Comme les plans et la maquette, que l'architecte commente dans sa publication, ne sont pas conservés, nous devons imaginer ce projet à partir de sa seule description : deux grands arcs de triomphe d'ordre corinthien couronnés de statues de Mars et d'Apollon représentant la Guerre et la Paix, prolongés par des galeries circulaires du côté des Champs-Élysées, deux corps formant l'entrée de la rue Royale et enfin deux fontaines décorant les remp […]

… pour nos abonnés, l'article se prolonge sur  1 page…



21/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres